L’intégration, pour un recrutement réussi !

Une mauvaise intégration provoque la démission d’un cadre sur trois avant la fin de sa période d’essai. Comment éviter de perdre vos talents si durement séduits ? Comment fidéliser ces nouveaux venus qui ne demandent qu’à rester ? On vous en dit plus sur l’intégration !

Selon la dernière étude de Cadremploi 2019, l’intégration des nouveaux collaborateurs représente un enjeux majeur de la fidélisation des Talents. 33% des démissions de cadres, le 1er mois de leur arrivée, sont dus à une mauvaise intégration. En dehors du coût évident qu’engendre cette décision pour leur employeur (nouveau recrutement, période d’inoccupation du poste à pouvoir, etc.), c’est une occasion ratée de créer une relation pérenne avec un collaborateur talentueux si difficile à attirer.

L’intégration permet de fidéliser votre collaborateur. Également, elle lui permet aussi de vous montrer plus rapidement ses compétences et son opérationnalité.

Avant la question des actions à mettre en place, il est important de définir quand votre processus d’intégration commence. Trois phases peuvent être définies : les Préparatifs, l’Arrivée et l’Adaptation.

Le contrat de travail, coup d’envoi !

En effet, la préparation de l’intégration de votre collaborateur commence dès la signature du contrat de travail ! A partir de là, il fait partie de vos effectifs. Il est important de mettre à profit le temps entre cette signature et son arrivée.

Bien préparer son arrivée permet de maintenir le lien créé lors du processus de recrutement. Cela approfondit aussi sa connaissance de votre entreprise, de son futur poste, des équipes avec lesquelles il va travailler. L’envoi d’informations complémentaires (trombinoscope ou encore invitations à des événements antérieurs à son arrivée) permettent de l’immerger dans sa future culture d’entreprise…

Un mail de bienvenu rappelant l’heure, le lieu et la date de son 1er jour évite le stress inutile. Cela permet de valoriser son arrivée et développe le sentiment “d’être attendu”.

Le Jour J, une intégration préparée, la clé du succès !

Ça y est, le jour J est enfin arrivé !

Dans la continuité de vos actions d’intégration, l’accueil de votre nouveau collaborateur s’organise, se planifie et s’annonce.

INTEGRATION COLLABORATEUR ADEQUALIS

Organiser sa venue pour une intégration fluide : poste de travail fonctionnel, documents administratifs prêts à la signature (s’ils n’ont pas été signés avant), fournitures à disposition (badge, adresse mail etc.) … Tous les éléments nécessaires à une prise de fonction immédiate ! Avoir préparé au préalable ses outils de travail permet un ajustement plus rapide et plus efficace. Un accueil par le manager opérationnel du collaborateur permet également d’instaurer une proximité immédiate bénéfique.

Annoncer sa venue pour une intégration collaborative : intégrer un poste c’est également découvrir son nouvel environnement de travail. En fonction de la charge de travail de chacun, prendre du temps pour accueillir les nouveaux venus n’est pas chose aisée. Prévenus, les collègues peuvent ainsi : s’organiser, se dégager du temps pour l’accueil et un parrainage efficace. Se sentir le bienvenu et entouré crée automatiquement un lien, une relation plus durable !

Planifier le 1er jour pour une intégration apaisée : entre la découverte de ses missions, de son bureau et des locaux, les démarches administratives et la connaissance de ses nouveaux collègues, votre collaborateur sera très occupé ! Prendre les devants et planifier son emploi du temps le premier jour permet d’éviter à votre nouveau collaborateur le stress et le questionnement sur sa journée.

La 1ère pause déjeuner peut, également, bénéficier d’une organisation particulière pour une meilleure intégration ! ”

L’après, aussi important pour consolider son intégration !

Bien sûr la suite des événements après l’arrivée de votre nouveau collaborateur dépend de votre organisation interne, des moyens mis à votre disposition et de votre climat social interne. Toutefois, il est important de retenir que l’intégration ne s’arrête pas au jour de l’arrivée.

33% des cadres déclarent en effet avoir déjà démissionné suite à une mauvaise intégration, dont 65% dans les 6 mois qui ont suivi leur arrivée !

Cadremploi Etudes 25 au 29 mars 2019

Dans les premiers mois, votre collaborateur aura beaucoup d’éléments à intégrer : culture d’entreprise, procédure interne, outils, relations etc. L’accompagner pendant cette durée permet de :

  1. valider son adhésion à votre culture et organisation,
  2. comprendre rapidement ses zones de doutes, de frustrations ou de satisfaction,
  3. développer son engagement et sa fidélisation avec votre vision, vos projets et votre ADN.

En dehors de diverses actions (team building, parcours d’intégration dans les différents services et divisions de l’entreprise, soirée d’intégration ou séminaires etc.) vous pouvez prévoir des entretiens “mi-parcours” afin d’évaluer pendant la période d’essai son intégration.

Une évaluation structurée permettra, d’une part de prévenir une démission prématurée, d’autre part d’évaluer la qualité de votre processus d’intégration et les améliorations à apporter.

Dans un contexte de Guerre des Talents où les cadres sont en plein-emploi, il est autant compliqué de séduire et d’attirer que de fidéliser ces Perles Rares durement identifiées. Composante fondamentale de la Marque Employeur d’une entreprise, l’intégration représente un enjeu majeur pour la stabilité d’une société. Et vous, comment se passe l’intégration de vos collaborateurs ?

NB : Au cours de vos recherches pour optimiser l’intégration de vos collaborateurs vous croiserez fréquemment le terme “Onboarding”. L’onboarding est le terme anglais désignant l’intégration collaborateur. Ce concept établit les processus d’accueil qui sont mis en place par les organisations pour s’assurer que leurs nouveaux membres soient bien intégrés, qu’ils « embarquent » correctement dans la structure.

Fermer le menu