L’Industrie Automobile : Marché porteur en 2016 !

Chaque année, la fabrication mondiale d’automobiles augmente de 3 à 4 points. Cette hausse constante concerne principalement les pays du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud). Toutefois les pays européens augmentent également leur fabrication de 1 à 2% par an. La France a d’ailleurs atteint l’équilibre d’1.5 million de véhicules consommés et fabriqués en un an. La région Hauts de France représente un acteur non négligeable de cette croissance. Décryptage de ce marché porteur….

Le Marché de l’Industrie Automobile

Avec une augmentation de 13% et de 23% des immatriculations de véhicules neufs pour, respectivement, les véhicules légers et industriels, le marché de l’automobile français a eu une année 2015 et un début 2016 prometteurs. Les acteurs principaux sur le marché des constructeurs, les Groupes PSA Peugeot Citroën et Renault, sortent du lot avec une occupation du marché à 56%. Ces groupes français ont vu leurs ventes de véhicules légers (utilitaires et particuliers) augmenter de 12% en 2015.

Le marché français a atteint l’équilibre : la consommation française automobile de 1.5 millions de véhicules égale la fabrication française.

Région Hauts de France ou l’équilibre entre sites constructeurs et centres d’étude

Cette croissance est notamment due au développement, ces dernières années, de l’ancienne Région Nord-Pas-de-Calais – 1ère région automobile française et 2ème région européenne. Cette région a assuré la fabrication de 600 000 véhicules en 2015 (soit 40% de la fabrication française). La nouvelle Région Hauts de France continue en 2016 sur cette lancée : 700 000 véhicules sont prévus pour 2016 et, en 2018, plus de 50% de la production française serait produite dans les Hauts de France (environ 800 000 véhicules).

Marche Automobile 2016 recrutement

La Région Hauts de France (Nord-Pas-de-Calais et Picardie) regroupe 7 sites constructeurs (environ 19 000 salariés), 290 établissements et 7 centres de Recherche & Développement sous-traitants et fournisseurs (24 500 emplois dédiés à 100%) et 120 prestataires (4600 emplois dédiés).

Le Nord-Pas-de-Calais concentre les 7 sites constructeurs et 140 équipementiers – avec une activité générant 34 000 emplois. Les constructeurs PSA Peugeot Citroën et Renault, bien implantés dans la région, ont vendu environ 112 000 véhicules légers en février 2016.  Les équipementiers (basés sur le territoire) fournissent aux constructeurs régionaux et également nationaux, européens et mondiaux.

Bien que ne possédant pas de site constructeur, la Picardie représente également un force motrice dans l’Industrie Automobile. Emboutissage, usinage, fonderie, carrosserie plasturgie… L’ensemble des métiers automobiles sont présents en Picardie. Une des caractéristiques primordiales de la région est son grand nombre de centres de Recherche et Développement ainsi que leurs nombreuses collaborations avec des centres de recherches publics (comme l’UTC de Compiègne par exemple).

Innovation et Automobile, un juste équilibre

L’Industrie Automobile Régionale possède ainsi une répartition équilibrée de know-how. D’une part grâce à des Centres d’Etudes mondialement reconnus (comme par exemple la division Inergy de Plastic Omnium, Spécialiste mondial de système à carburant en plastique) et des Centres Techniques et d’Etude toujours à la recherche d’innovation, de l’amélioration et du développement technologique… D’autre part grâce à des sites constructeurs et des équipementiers compétitifs et innovants

En 2015, l’Industrie Automobile a déposé 30% de brevets de plus que le secteur Informatique (au niveau volume). Ce faisant, l’Industrie Automobile est le 1er dépositaire de brevet mondial, devant le secteur Médical et l’Informatique.

83.1% des ménages français disposent d’au moins un véhicule et plus de 38 millions de véhicules circulent en France.

Les nouvelles réglementations et les nouvelles attentes de la population (qualité, prix, écologie, connectique…) encouragent les concessionnaires et acteurs de l’Industrie Automobile à poursuivre leur développement sur les 4 thèmes que sont : Concevoir propre- Produire propre- Recycler- Rouler propre.

Ces axes de développement expliquent le besoin d’innovation et l’évolution de ce secteur d’activité. De nouvelles compétences, de nouveaux besoins et de nouveaux métiers émergent. De plus en plus différenciés, les métiers de l’automobile évoluent. Parmi ces métiers, 3 filières développent leur recrutement dans les prochaines années : celle du numérique électronique embarqué, de la plasturgie composite, des métiers manuels rares de précision…

Un développement du recrutement dans l’Industrie Automobile à suivre dans Dossier RH : Industrie Automobile part 2 publié bientôt.

Bon à savoir : la France est dans le TOP 5 des pays européens les moins polluants, avec -3.1% d’émissions de CO2 des voitures particulières en janvier 2016 par rapport à 2015. Le pays se place derrière la Norvège, les Pays-Bas, le Danemark et le Portugal. La moyenne européenne est de 118.22 g CO2/km, celle de la France est de 109.73 g CO2/km.

Sources : Luc MESSIEN – Directeur Général du Pôle Automobile Nord-Pas-De-Calais Picardie. ARIA – Association Régionale de l’Industrie Automobile.

Fermer le menu