Qu’est-ce que la qualification et comment la faire ?

La qualification est une phase primordiale dans le process de recrutement. Elle permet d’approfondir sa connaissance du potentiel candidat et surtout de lui donner envie de continuer dans le processus de recrutement. Bien effectuer la qualification permet de garantir la qualité des futurs échanges avec notre candidat et du recrutement… Mais comment faire ?

La qualification peut se définir de la façon suivante : Il s’agit d’un entretien téléphonique préalable permettant de faire une sélection dans les personnes identifiées. Elle permet d’établir un premier contact avec les candidats potentiels, d’éclaircir certains éléments de leur parcours et de faire une première évaluation de leur motivation pour le poste à pourvoir. L’objectif étant qu’après une qualification le potentiel candidat devienne vraiment un candidat !

Vous comprendrez que cette définition ne peut être appliquée à tous les types de recrutement.

C’est pourquoi nous regarderons de plus près le but de la qualification dans un contexte de chasse, nos conseils et quelques exemples.

La qualification : un échange décisif en recrutement

Dans un contexte de chasse, la qualification sert avant tout à bien valider la disponibilité et les motivations du potentiel candidat, mais surtout à le convaincre. Les personnes que nous approchons sont en poste et ne sont pas forcément à l’écoute : il faut éveiller leur curiosité ! Nombreux sont les articles faisant le parallèle avec la séduction, à raison ! Pendant l’échange, nous nous intéressons à nos interlocuteurs, nous apprenons à mieux les connaître : nous partons des envies de la personne approchée pour la convaincre.

La capacité à s’adapter est une des qualités essentielles du chargé de Recherches qui mène la qualification. Les personnes approchées ne sont pas obligatoirement prêtes pour un échange. Il ne faut alors pas hésiter à planifier un autre moment d’échange durant lequel la personne contactée sera à l’aise, dans un environnement l’assurant d’une certaine confidentialité.

Ensuite, nous privilégions l’entretien conversationnel. Nous ne sommes pas adeptes des listes de questions toutes faites, sans enchaînement : nous sommes ensemble pour échanger !

Comment bien mener une qualification ?

Bien mener sa qualification nécessite d’évaluer avec justesse et rapidement le contexte dans lequel se trouve notre potentiel candidat lors de notre appel.

Deux exemples concrets pour illustrer

  • La personne est au volant et dit qu’elle est disposée à échanger. Le contexte n’est pourtant pas idéal, la conduite n’est pas un moment propice à une conversation téléphonique en sécurité. Dès lors, notre Chargé de Recherches planifie l’échange à un autre moment.
  • La démarche de recrutement par approche directe peut également surprendre : la personne peut être très étonnée de l’appel. La rassurer, lui expliquer notre démarche bienveillante, lui garantir la totale confidentialité de notre appel font partie des réflexes de nos Chargés de Recherches. Comme précédemment, l’objectif est de permettre à la personne contactée de s’exprimer en étant le plus à l’aise possible.

La programmation d’un rendez-vous téléphonique est souvent la meilleure solution. Pendant ce moment privilégié d’échange, elle se dévoilera en toute transparence.

Il ne faut pas penser que cette phase est facultative : c’est le premier contact et il est déterminant ! De la qualité de cet échange dépendra la suite du process de recrutement. Parviendrons – nous à séduire le Talent que nous avons eu en ligne ?

Rédacteur : Amaury DELATTRE

Fermer le menu